Le baromètre des tarifs de la rédaction web est sorti le 1er mars 2019. Réalisé chaque année par FranceCopywriter, l’édition 2019 s’est toutefois appuyée sur Stéphane Bourhis de l’agence Red-act.


Lire la suite

Nous l’avons vu dernièrement : faire un audit rédaction web revient à étudier le contenu de votre site.
A ce titre, le but est de diagnostiquer ses forces et ses faiblesses pour présenter des solutions adaptées.

Lire la suite

Voici mon dernier article de présentation sur le SEO.
Nous allons aborder ici la fraîcheur de votre contenu. Une donnée que nous avons évoquée plusieurs fois dans cette série de contenu SEO, sans rentrer dans les détails.

Lire la suite

Parfois, un site web ne réagit pas de la manière attendue.
Problèmes de trafic non qualifié, trafic faible : demandez la réalisation d’un audit rédaction web.

Lire la suite

Dans mon précédent article, j’ai évoqué en détails les liens et le maillage interne. Qu’en est-il des liens externes ? On tente de répondre à cette question pour continuer à apprendre le SEO.

Lire la suite

Voici quelques semaines, j’avais rédigé un article dont le but était d’expliquer ce qu’est un rédacteur web.

La mise au point étant désormais faite, j’ai décidé de vous expliquer comment bien choisir un rédacteur web.
Cet article a pour but de vous proposer une méthodologie très simple dont le but sera de bien choisir votre rédacteur web. Je vais ainsi vous proposer une série de conseils qui vous permettront de faire le bon choix à tous les coups !

Comment choisir un rédacteur web ? Florent Durand, rédacteur à Lyon, vous explique tout

Définissez clairement votre besoin en rédaction

Hé oui ! Avant de choisir un rédacteur web, vous allez devoir passer par l’étape de l’introspection. Définissez les contours de votre besoin puis affinez-les petit à petit.

Cette phase de définition de votre besoin doit être la plus poussée possible :

  • de quels types d’articles avez-vous besoin ? (articles, brève, conseils, fiches-produit, études de cas, etc)
  • quel sera le ton de l’article ? (pédagogique, commercial, informatif, etc.)
  • souhaitez-vous que les articles démontrent votre expertise totale ?
  • quelle est votre thématique principale ?

En autres termes, je vous conseille vivement d’être aussi précis dans la définition de votre besoin. Cela vous permettra de faire le bon choix pour votre rédacteur web.

Choisir un rédacteur web : est-il bon en référencement ?

Voici un critère sur lequel vous attarder : le rédacteur web que vous choisirez devra vous montrer qu’il est bon en référencement, qu’il en connaît les règles.
Idéalement, un rédacteur web devra vous montrer son propre site web, pour vérifier ses capacités en optimisation SEO. Cela vous aidera à faire le bon choix.

Sur quels mots-clés est-il positionné ? Quels sont ses sujets de prédilection ? Comment pouvez-vous le trouver sur le web ? De quelle manière sait-il se positionner par rapport à sa propre concurrence ?

Ces éléments sont essentiels si vous souhaitez vous positionnez sur la recherche naturelle. Attention toutefois : l’ancienneté du site du rédacteur doit être suffisante (plusieurs mois) pour permettre d’afficher des résultats pertinents. Un site de quelques semaines ne dénotera pas son expertise.

Choisir un rédacteur web : faîtes un test (et payez-le !)

Vous hésitez encore entre plusieurs rédacteurs web ? Vous allez pouvoir passer à la phase de test.

Donnez des consignes claires et précises au rédacteur. Fournissez-lui un sujet et regardez de quelle manière il s’en sort.
Attention ! Donnez-lui un sujet générique dans votre thématique ! A ce stade, le rédacteur web ne connaît pas votre entreprise. Il aura du mal à retranscrire l’identité et la culture de votre entreprise !

Je vous conseille vivement de rémunérer ce test. En effet, de trop nombreuses entreprises utilisent ces fameux tests pour avoir du contenu gratuit, en s’appuyant sur le principe de mise en concurrence.

Choisir un rédacteur web : le professionnalisme

N’oubliez pas que l’activité de rédacteur web est un véritable métier. Ce métier, sous-estimé, est la somme d’une multitude de savoir-faire complexes. Ces savoir-faire peuvent vous permettre de propulser votre activité parmi les premiers résultats des moteurs de recherche.

Un bon rédacteur web saura analyser votre besoin, s’y adapter. S’il vous interroge sur des sujets pointus, vous pouvez d’ores-et-déjà être assurés de son sérieux. Mais vous reconnaîtrez les meilleurs rédacteurs web par la force de leurs propositions. En tant que professionnel de la rédaction sur internet, il connaîtra des techniques dont vous ne soupçonniez rien.

Quels sont les critères que vous retiendrez pour choisir un rédacteur web ? Laissez-moi toutes vos idées en commentaires !

Voici la partie centrale de cette série de vidéos ! Publier du contenu revient très régulièrement à publier des textes. Mais comment s’y prendre en réalité ? Comment écrire efficacement pour le web ? Comment rédiger pour le web ?

Vous souhaitez découvrir une méthodologie pour apprendre à rédiger ? En lisant cet article, vous comprendrez la base de la rédaction web.


Jusque-là, nous avons parcouru les aspects du SEO qui ne touchent pas directement à votre contenu. Mais attention ! Cela ne signifie pas que les actions menées n’impactent pas votre positionnement. Bien au contraire !

Aujourd’hui, nous allons simplement nous attarder sur l’ensemble des bonnes pratiques qui vont vous permettre d’écrire le contenu textuel idéal. Ecrire pour le web, dans une stratégie globale de SEO, est complètement différent d’écrire pour un autre support.

Rédiger pour le web : les règles de base

Le plan détaillé

Tout d’abord, commencer par rédiger un plan détaillé autour d’une thématique à aborder. Le titre de votre contenu ne sera rédigé qu’au tout dernier moment, en fonction des requêtes principales de votre contenu. Une fois le plan arrêté, vous pouvez commencer la rédaction.

La densité de mots-clés

Par la suite, il est essentiel d’assurer une certaine densité de mots-clés dans votre page (et non votre texte). Utilisez des outils de calcul de densité afin de vérifier le mot-clé principal de votre contenu. Il en existe de très nombreux, parfois gratuits et souvent payants. Les plus efficaces seront payants. Si vous analysez la densité, il paraît plus pertinent d’analyser la structure HTML de votre page.

Il n’existe pas de règles empiriques concernant la densité à respecter. Ne dépassez jamais 2,5 %. Néanmoins, n’oubliez pas que vous devez écrire vos contenus de manière naturelle, sans forcer sur la bonne compréhension d’une phrase.

Un texte clair et logique pour l’utilisateur

La construction de vos phrases doit rester logique d’un point de vue Expérience Utilisateur. N’insérez pas un mot-clé sans aucune raison simplement pour augmenter la densité.

Attention : ne sur-optimisez JAMAIS votre contenu. Google pourrait pénaliser votre page, voire l’intégralité de votre site.

Rédiger pour le web : les mots-clés

Plus efficace qu’un seul mot-clé, utilisez des expressions-clés afin de vous positionner au plus proche de votre cible. Nous l’avons déjà évoqué dans un article précédent : les internautes ont eu quinze ans pour apprendre à se servir des moteurs de recherche. De fait, les recherches effectuées sont devenues de plus en plus précises. Ils saisissent une  requête pointue pour avoir le contenu exact dans les trois premiers résultats des SERPs.

Travaillez votre contenu autour de plusieurs mots-clés peut-être une excellente idée : votre contenu pourrait ressortir sur plusieurs requêtes. Attention : il faut toutefois avoir une certaine maîtrise de la rédaction web.

Rédiger pour le web : la qualité du contenu

Les moteurs de recherche ont une préférence pour les textes construits. En d’autres termes, utilisez les balises heading pour construire le contenu de vos pages. Reprenez votre plan détaillé pour ça.

Un avis d’expert de 1 500 mots sera mieux référencé qu’un texte non informatif de 70 mots. Néanmoins, ne faîtes pas du remplissage pour atteindre une quantité suffisante. La concision pourrait être, dans certains cas, votre meilleure alliée. Un texte de 70 mots est un texte trop court. Un texte de 250 mots pourrait être une longueur favorable.

N’hésitez pas à faire des listes à puce. Les moteurs de recherche ont tendance à privilégier ce type de contenus.

N’hésitez pas non plus à retranscrire des interviews si vous le pouvez. Les utilisateurs auront davantage tendance à partager sur les réseaux sociaux un contenu auquel ils pourront se représenter.

Rédiger pour le web : la fréquence de publication

Quelle fréquence de publication ? Il n’existe pas de règle précise. Le maintien de la périodicité semble plus important que la fréquence en elle-même. Si vous avez défini une fréquence de publication d’un article par jour, restez toujours sur cette décision. Les robots de Google viendront crawler votre site tous les jours à la recherche du nouveau contenu. S’il remarque de trop nombreuses ruptures, Google pourrait décider que vous n’êtes pas un site suffisamment sérieux. A qualité de contenu égale, le moteur de recherche semble privilégier les sites qui publient toujours à la même fréquence.

Rédiger pour le web : simplicité des phrases et orthographe

Pour finir sur ces conseils, relisez-vous avant de publier. Les fautes d’orthographe sont de moins en moins appréciées par les utilisateurs. Vous passerez pour un véritable expert si vous savez parfaitement structurer vos idées. Par ailleurs, les phrases les plus simples sont toujours les plus courtes.

Vous savez désormais l’essentiel. Mais n’oublions pas qu’un texte sans image n’est rien… Et c’est justement notre prochain sujet ! Ca tombe bien, non ?

Vous avancez pas à pas avec nous dans votre processus de compréhension du SEO ? Nous sommes ravis de vous accompagner en vous proposant des cours de SEO gratuit.
Aujourd’hui, nous allons traiter d’un point central. En effet, nous allons aborder l’url des pages.

Vous avez deux minutes devant vous ? C’est parti.


Cours de SEO gratuit : qu’est-ce qu’une adresse url ?

Ne négligez jamais l’adresse url d’une page web ! Le respect de cette règle simple pourrait vous permettre de prendre l’avantage par rapport à certains de vos concurrents qui ne l’appliquerait pas.

L’adresse URL est le lien direct qui permet d’accéder à la page de votre contenu. D’un point de vue référencement et optimisation, il est essentiel de mettre en place des URL sémantiques. Une URL sémantique est compréhensible par tous et facilement analysables pour les robots de moteurs de recherche. Elle n’inclut aucun symbole et s’appuie uniquement sur des mots précis. Regardez un exemple ici.

Cours de SEO gratuit : exemple d'une url optimisée pour le référencement naturel

De fait, il peut être très opportun de  positionner des mots-clés dans vos url.

Adresses url et SEO : attention au piège !

Mais attention : vous vous exposez à de véritables risques si vous souhaitez modifier les url existantes de vos anciennes pages. Dans ce cas, n’appliquez l’url sémantique que sur vos nouvelles pages web.

Vous pouvez tout de même demander à des professionnels du référencement de modifier vos url et mettre en place des redirections adaptées. Gardez simplement à l’esprit que ce n’est pas sans risque, et que si vous n’avez pas de connaissances poussées en SEO, vous allez droit dans le mur.

Résumé de ce cours SEO gratuit sur les URL

  • Les mots-clés dans une adresse URL aident au référencement naturel – mais modifier une adresse URL peut avoir de lourdes conséquences.
  • La migration de pages peut être délicat – en cas de doute, évitez ou demandez à un professionnel, sauf si vous souhaitez repartir de zéro en termes de référencement (pour un site qui change d’activité par exemple).

On se retrouve très vite pour le prochain article ? On évoquera ensemble les fameuses balises heading (balises Hn) qui vont vous filer un énorme coup de pouce ! Je suis sûr que vous avez déjà envie d’en savoir plus à leur sujet.

A tout de suite !

Aujourd’hui, j’inaugure une nouvelle campagne autour du métier de rédacteur web.
Et comme j’aime bien faire les choses dans l’ordre, je vais répondre à cette fameuse question « Qu’est-ce qu’un rédacteur web ? ». D’ailleurs, plus que simplement « faire dans l’ordre », j’ai l’impression de remplir une mission d’intérêt publique en répondant à cette question.


Voici quelques mois encore, lorsque j’expliquais mon métier de rédacteur web à des amis, ils n’en comprennent pas l’utilité. On en arrivait alors toujours à la même conclusion : « je ne comprends rien à ce que tu dois faire au quotidien« .

Depuis quelques mois, j’ai changé mon discours et j’ai pris le parti de simplifier les choses au maximum.
Aujourd’hui, lorsque je dois expliquer mon métier de rédacteur web, j’utilise ces termes : « tu connais internet ? Tu vas sur des sites pour te renseigner sur plein de sujets ? Hé bien mon métier, c’est de remplir internet pour que tu trouves des réponses à toutes tes questions« .

Ainsi, si je devais répondre aujourd’hui à la question « qu’est-ce qu’un rédacteur web ? », je dirais simplement : « un rédacteur web remplit internet pour que tout le monde puisse avoir des réponses à ses questions« .

Le quotidien du rédacteur web

Qu'est-ce qu'un rédacteur web ? Florent Durand à Lyon vous explique

Le rédacteur web est un véritable professionnel. Il s’agit d’un véritable métier qui répond à des contraintes techniques et doit faire appel à des compétences et savoir-faire particuliers.

Lorsqu’un rédacteur web reçoit une mission de rédaction simple, il doit avant tout se renseigner sur le sujet pour lequel on le mobilise. S’il n’est pas capable d’écrire sur une thématique particulière (trop technique par exemple), le professionnel doit avoir l’honnêteté de refuser la mission. En parallèle, le rédacteur web doit nécessairement faire une recherche de mots-clés afin de connaître la difficulté de sa mission.

Le rédacteur web doit absolument passer par une phase de recherche approfondie. Il doit se composer un corpus sur lequel il pourra s’appuyer dans sa phase de rédaction. Cette phase de recherche approfondie peut être plus ou moins longue selon les compétences et connaissances initiales du rédacteur

Le rédacteur web débute alors la rédaction à proprement parler.

S’en suivra une phase de relecture, correction puis de validation de son contenu.

Pour résumer le métier de rédacteur web (mission simple)

  • Une entreprise mobilise le rédacteur web pour un contenu particulier ;
  • le rédacteur vérifie s’il est capable d’écrire à ce sujet ;
  • il effectue une série de recherche afin de maîtriser le sujet ;
  • le rédacteur web débute la phase de rédaction ;
  • il relit son contenu, le corrige, le valide puis vient la phase de publication (en interne ou externe) sur le site web de son client.

Voici un article qui va être un peu plus technique que les précédents. Mais si vous souhaitez apprendre le SEO, il va falloir passer par cette étape.

Vous avez quatre minutes devant vous C’est parti !


Si vous souhaitez pratiquer le SEO, vous allez devoir connaître et maîtriser de nombreuses balises. Celles auxquelles nous allons nous intéresser dans cette vidéo sont sûrement les plus importantes d’un point de vue expérience utilisateur : vous devez les traiter avec le plus grand soin.

Il s’agit de la balise titre de page et de la balise métadescription.

Ces deux balises seront affichées sur les résultats de recherche et vont attirer les internautes anonymes vers votre site. S’ils cliquent sur le texte que vous avez choisi d’inclure dans ces balises, ils vont se transformer en visiteurs, puis potentiellement en clients.
En quelque sorte, ces deux balises seront les cartes de visite du contenu de vos pages web sur les moteurs de recherche.

Apprendre le SEO : la balise titre de page

Premier point, concernant le titre de page.

Dans l’idéal, le contenu maximal de la balise <title> est défini entre 60 et 65 caractères. Au-delà, le contenu affiché est tronqué.
Il est admis depuis de très longues années qu’il était plus bénéfique d’avoir une balise la plus courte et impactant possible.
Pourquoi ? Dans le but d’attirer les internautes et les transformer en visiteurs. Je vous conseille d’inclure un mot-clé/une expression-clé dans votre balise title, afin de certifier à l’internaute que le lien sur lequel il s’apprête à cliquer évoque parfaitement le sujet qu’il recherchait. Ceci, dans le but d’éviter de lui faire perdre du temps.

Apprendre le SEO : la balise métadesc

Second point de notre vidéo : la balise méta description.

Le contenu de cette balise méta-description apparaît sous le titre dans les pages de résultats de recherches Google. Elle présente aux internautes un résumé de ce que contient votre page. Sa taille maximale est de 160 caractères, sinon elle sera tronquée.

Les requêtes saisies par l’internaute apparaissent parfois en gras, ce qui retient davantage son intention.

Apprendre le SEO avec Florent Durand, rédacteur web à Lyon. Les balises title et metadesc affichent en gras du contenu

Selon les sources, la méta-description ne jouerait pas un rôle direct en référencement naturel. Dans le doute, il convient de garder en tête que chaque page doit avoir une balise meta desc avec un contenu qui lui sera propre. De la même manière, éviter de sur-optimiser en termes de mots-clés serait la meilleure stratégie.  

En revanche, elle joue un grand rôle dans le taux d’ouverture de votre page. En tandem avec le contenu de votre balise <title>, le contenu de la balise meta desc convainc l’internaute de cliquer ou non sur votre page.  Plus les internautes cliquent sur votre page, plus le trafic de la page augmente.

Apprendre le SEO : les plugins SEO WordPress

Apprendre le SEO : Yoast, plugin wordpress pour le SEO

Nous allons terminer sur un bref conseil. Si vous utilisez WordPress, vous pouvez utiliser certains plugins afin de travailler sur les balises. Yoast est le plugin le plus réputé pour WordPress mais il en existe de nombreux autres.

On se retrouve pour le prochain article qui vous permettra d’apprendre le SEO ? On abordera un sujet souvent laissé de côté : l’adresse url.