Vous approchez du but ! Plus que trois articles et vous connaîtrez l’intégralité des bases du SEO ! Ici, nous parlerons ensemble des liens internes et de l’importance du texte d’ancrage à travers le maillage interne.


Dans la construction de votre stratégie SEO, il est essentiel de développer une stratégie de maillage interne. Rien de compliqué, une fois plus ! Le principe est même plutôt très simple.

Voyons tout ceci ensemble.

Quelle méthodologie pour le maillage interne ?

La première étape est de définir une page P1 que vous souhaitez propulser parmi les premiers résultats des moteurs de recherche. Son contenu a été construit de manière à respecter l’intégralité de nos recommandations.

Vous avez défini un mot-clé, une requête utilisateur, et vous avez choisi de vous adresser à une cible en particulier. Vous avez tout respecté. Votre page P1, sur votre site A1, a toutes les raisons de bénéficier d’une stratégie de maillage interne.

Cours de SEO gratuit pour débutant : le maillage interne avec Florent Durand, rédacteur web à Lyon

Vous allez construire plusieurs pages (pages P2 à P5 par exemple) sur votre domaine principal (le site A1), et plusieurs autres pages (pages P6 à P9) sur un sous-domaine (site A2). Toujours en respectant ces recommandations. Néanmoins, vous n’allez pas traiter directement du mot-clé évoqué sur la page P1.

Maillage interne : la programmation

Je vous déconseille de publier toutes ces pages d’un coup. Je vous invite plutôt à programmer leur publication.
Vous aurez 8 pages web programmées.

Vous allez publier une nouvelle page tous les 3 jours. A ce rythme, vous allez pouvoir tenir quasiment un mois.

  • Jour  1 : la page P2 du site A1 fait un lien vers la page P1 du site A1. La page P1 est donc valorisée dans les SERPs.
  • Jour 4 : la page P6 du site A2 fait également un lien vers la page P1 du site A1. La page P1 est donc valorisée dans les SERPS.
  • Jour 7 : la page P3 du site A1 fait un lien vers la page P1 du site A1. La page P1 est de nouveau valorisée dans les SEPRS. Et ainsi de suite.

D’un point de vue méthodologique : construisez un tableau avec un outil de mindmapping pour vous y retrouver.

D’un point de vue stratégique : il convient de définir une stratégie de maillage interne afin de permettre une meilleure expérience utilisateurs et de booster le référencement du site.

Le maillage interne : pour accéder à des pages profondes

Avoir la main sur cette stratégie permet de maîtriser les canaux de transformation (achat, landing page, transfo, etc.). Mais surtout, avoir la main sur cette stratégie permet aux robots d’accéder à des pages profondes (situées à plus de 3 clics de la page d’accueil) et de valoriser l’intégralité de votre site web.

Maillage interne : travailler le texte d’ancrage

Le texte d’ancrage est essentiel dans votre stratégie de netlinking interne et/ou externe. Il s’agit du texte sur lequel l’utilisateur cliquera pour accéder à la page vers laquelle vous souhaitez l’envoyer.

  • Il n’est absolument pas pertinent de positionner un lien sur un « cliquez ici”.
  • A contrario, il est pertinent de positionner un lien sur une expression-clé pour expliquer le texte d’ancrage.
  • Définissez un seul et unique texte d’ancrage pour tous les liens internes vers la page P1 afin de permettre aux moteurs de recherche de valoriser le mot-clé choisi comme ancrage.

Pour ceux qui s’y connaîtraient en SEO, nous évoquons ici le maillage interne sans jamais évoquer la notion de cocon sémantique. Cette approche, très technique, ne me semblait pas des plus adaptées pour des débutants en SEO.
Nous évoquerons très rapidement le cocon sémantique avec un article très complet, et ferons un lien direct avec le maillage interne, pour ceux qui sont intéressés par le sujet.

Nous sommes arrivés au terme de cet article. Le suivant traitera des liens externes. Un sujet qui s’intègre dans une stratégie de netlinking.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *