Voici la partie centrale de cette série de vidéos ! Publier du contenu revient très régulièrement à publier des textes. Mais comment s’y prendre en réalité ? Comment écrire efficacement pour le web ? Comment rédiger pour le web ?

Vous souhaitez découvrir une méthodologie pour apprendre à rédiger ? En lisant cet article, vous comprendrez la base de la rédaction web.


Jusque-là, nous avons parcouru les aspects du SEO qui ne touchent pas directement à votre contenu. Mais attention ! Cela ne signifie pas que les actions menées n’impactent pas votre positionnement. Bien au contraire !

Aujourd’hui, nous allons simplement nous attarder sur l’ensemble des bonnes pratiques qui vont vous permettre d’écrire le contenu textuel idéal. Ecrire pour le web, dans une stratégie globale de SEO, est complètement différent d’écrire pour un autre support.

Rédiger pour le web : les règles de base

Le plan détaillé

Tout d’abord, commencer par rédiger un plan détaillé autour d’une thématique à aborder. Le titre de votre contenu ne sera rédigé qu’au tout dernier moment, en fonction des requêtes principales de votre contenu. Une fois le plan arrêté, vous pouvez commencer la rédaction.

La densité de mots-clés

Par la suite, il est essentiel d’assurer une certaine densité de mots-clés dans votre page (et non votre texte). Utilisez des outils de calcul de densité afin de vérifier le mot-clé principal de votre contenu. Il en existe de très nombreux, parfois gratuits et souvent payants. Les plus
efficaces seront payants. Si vous analysez la densité, il paraît plus pertinent d’analyser la structure HTML de votre page.

Il n’existe pas de règles empiriques concernant la densité à respecter. Ne dépassez jamais 2,5 %. Néanmoins, n’oubliez pas que vous devez écrire vos contenus de manière naturelle, sans forcer sur la bonne compréhension d’une phrase.

Un texte clair et logique pour l’utilisateur

La construction de vos phrases doit rester logique d’un point de vue Expérience Utilisateur. N’insérez pas un mot-clé sans aucune raison simplement pour augmenter la densité.

Attention : ne sur-optimisez JAMAIS votre contenu. Google pourrait pénaliser votre page, voire l’intégralité de votre site.

Rédiger pour le web : les mots-clés

Plus efficace qu’un seul mot-clé, utilisez des expressions-clés afin de vous positionner au plus proche de votre cible. Nous l’avons déjà évoqué dans un article précédent : les internautes ont eu quinze ans pour apprendre à se servir des moteurs de recherche. De fait, les recherches effectuées sont devenues de plus en plus précises. Ils saisissent une  requête pointue pour avoir le contenu exact dans les trois premiers résultats des SERPs.

Travaillez votre contenu autour de plusieurs mots-clés peut-être une excellente idée : votre contenu pourrait ressortir sur plusieurs requêtes. Attention : il faut toutefois avoir une certaine maîtrise de la
rédaction web.

Rédiger pour le web : la qualité du contenu

Les moteurs de recherche ont une préférence pour les textes construits. En d’autres termes, utilisez les balises heading pour construire le contenu de vos pages. Reprenez votre plan détaillé pour ça.

Un avis d’expert de 1 500 mots sera mieux référencé qu’un texte non informatif de 70 mots. Néanmoins, ne faîtes pas du remplissage pour atteindre une quantité suffisante. La concision pourrait être, dans certains cas, votre meilleure alliée. Un texte de 70 mots est un texte trop court. Un texte de 250 mots pourrait être une longueur favorable.

N’hésitez pas à faire des listes à puce. Les moteurs de recherche ont tendance à privilégier ce type de contenus.

N’hésitez pas non plus à retranscrire des interviews si vous le pouvez. Les utilisateurs auront davantage tendance à partager sur les réseaux sociaux un contenu auquel ils pourront se représenter.

Rédiger pour le web : la fréquence de publication

Quelle fréquence de publication ? Il n’existe pas de règle précise. Le maintien de la périodicité semble plus important que la fréquence en elle-même. Si vous avez défini une fréquence de publication d’un article par jour, restez toujours sur cette décision. Les robots de Google viendront crawler votre site tous les jours à la recherche du nouveau contenu.
S’il remarque de trop nombreuses ruptures, Google pourrait décider que vous n’êtes pas un site suffisamment sérieux. A qualité de contenu égale, le moteur de recherche semble privilégier les sites qui publient toujours à la même fréquence.

Rédiger pour le web : simplicité des phrases et orthographe

Pour finir sur ces conseils, relisez-vous avant de publier. Les fautes d’orthographe sont de moins en moins appréciées par les utilisateurs. Vous passerez pour un véritable expert si vous savez parfaitement structurer vos idées. Par ailleurs, les phrases les plus simples sont toujours les plus courtes.

Vous savez désormais l’essentiel. Mais n’oublions pas qu’un texte sans image n’est rien… Et c’est justement notre prochain sujet ! Ca tombe bien, non ?

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *