Les commerces et le confinement ne font pas bon ménage ! Ils souffrent du COVID-19 au point où, actuellement, leur survie est en jeu.

Commerçants : ne soyez pas fatalistes ! Des solutions efficaces existent. Comment utiliser les outils numériques pour le maintien d’une activité numérique pendant la crise sanitaire ? Ce dossier traite de la situation des commerces en confinement.

A qui s’adresse cette documentation ?

La présente documentation de maintien de l’activité pendant les périodes de confinement s’adresse aux TPE, PME, artisans et commerçants, ainsi qu’aux professions libérales recevant du public.

Inspiration : https://www.economie.gouv.fr/files/files/PDF/2020/FICHE-CONSEIL-COVID-NUMERIQUE.pdf

Quelles sont les limites aux solutions proposées dans ce document « Commerces et confinement » ?

Votre établissement a été considéré comme « non essentiel » par la classe politique et vous êtes sous le coup d’une fermeture administrative ?

Selon le document d’inspiration édité par le ministère de l’Economie, des Finances et de la Relance, la mise en place d’un service de Click & Collect ne vous permettra pas de bénéficier des aides au titre du fonds de solidarité.

Quels sont les buts de ce dossier ?

Cet article va s’orienter autour de 3 buts complémentaires :

  1. la maîtrise de son identité numérique dans l’optique de développer un service de Click & Collect ;
  2. le maintien d’une activité pendant les périodes de confinement qui se proposent à court, moyen et long termes ;
  3. chaque entreprise doit être présente sur le web. Dans un contexte où seulement 30 % des TPE/PME ont entamé leur transformation digitale, il devient aujourd’hui essentiel de s’installer sur internet de manière durable.

La méthodologie développée ici peut vous permettre de mieux appréhender internet, de démarrer votre transformation digitale.

Commerces et confinements, étape 1 : mettre à jour ses informations pour sa visibilité

  1. Etablissez une liste des moteurs de recherche et autres annuaires de professionnels : Google, Bing, Yahoo, Qwant, Ecosia, Pages Jaunes, etc.
  2. Vérifiez également votre présence sur les sites de votre municipalité, de votre communauté de communes, de votre fédération professionnelle et de l’association de commerçants et/ou artisans.
  3. Faites une recherche sur chacun des moteurs de recherche pour vérifier votre présence en ligne. Saisissez simplement le nom de votre entreprise.
  4. Vérifiez toutes vos informations de contact : téléphone, réseaux sociaux, site web éventuel, adresse physique, etc.
  5. Indiquer à vos clients tous les changements éventuels liés à la crise sanitaire sur votre fiche Google MyBusiness : vos horaires, les conditions d’accueil du public, les autorisations particulières de vente, etc.

Pour aller plus loin : « Qu’est-ce qu’un moteur de recherche ? »

  • Un moteur de recherche permet de faire une recherche sur le web. Il fonctionne grâce à une série d’équations complexes nommée « algorithme ».
  • De très nombreux algorithmes, toujours plus complexes, viennent se cumuler pour affiner les résultats proposés.
  • Le moteur de recherche vous affiche une liste de sites web, d’images, de documents ou de vidéos en fonction du mot-clé que vous avez saisi.
  • La liste proposée par le moteur de recherche est le « Résultat » de la recherche effectuée par les algorithmes cumulés, qui font le même travail qu’une intelligence artificielle.
  • Votre entreprise peut apparaître sur de très nombreux mots-clés, pas seulement en saisissant le nom de votre entreprise sur le moteur de recherche.
  • Il est possible d’influencer sa position dans la liste de résultats sur un mot-clé.
  • Le SEO permet d’optimiser vos sites pour influencer vos positions.

Etape 2 : garder le contact avec ses clients

C’est essentiel en temps de confinement ! Vous, commerçants, devez nécessairement garder le contact avec vos clients ! Avez-vous un réseau social ? Si oui, affichez l’adresse sur votre devanture au plus vite.

Dès l’ouverture administrative décidée, n’hésitez pas à indiquer votre présence sur Facebook (ou autres) pour qu’ils vous rejoignent.

Néanmoins, cela ne sera pas suffisant ! Vous devrez tout faire pour récolter des adresses e-mail. Laissez sur votre comptoir un formulaire avec nom, prénom, ville, adresse e-mail et accord pour l’utilisation de cet adresse e-mail. Cela vous sera utile.

  1. Animez votre présence sur les réseaux sociaux. Pour ce faire, vous pouvez utiliser une stratégie de réseaux sociaux (social media) assez simple. Elle consiste en la publication de photos de vos produits ou de votre activité quotidienne.
  2. Si vous disposez de l’adresse e-mail de vos clients et qu’ils ont donné leur accord écrit pour l’utilisation de leurs données, vous pouvez leur envoyer un e-mail commercial pour leur signifier vos conditions actuelles d’ouverture et/ou de vente de vos produits/services.
  3. Vous pouvez rédiger une lettre d’information (newsletter) ou un « catalogue » basique de vos produits en vente actuellement.
  4. En maîtrisant la communication directe avec vos clients pendant cette période de latence, vous pourrez reprendre une activité davantage normalisée dès le retour à des conditions d’activités normales.
  5. Les seuls outils essentiels sont : un accès à internet, un ordinateur et/ou un smartphone
Commerces et COVID-19 : comment rester contact avec ses clients, pour faire face aux confinements ?

Etape 3 : développer le Click & Collect

  1. Le Click & Collect est une technique de vente à distance et de retrait en magasin.
  2. Vous n’avez pas nécessairement besoin d’un site web très élaboré pour développer le Click & Collect.
  3. De la même manière, il n’est pas forcément utile d’avoir mis en place une solution de paiement en ligne. Vos clients pourront vous régler directement lors du retrait de leur commande.
  4. Pour commander un produit, vous pouvez demander à vos clients de vous envoyer un e-mail de réservation (auquel vous devrez répondre), un SMS (auquel vous devrez répondre), voire directement par téléphone.
  5. Si vous disposez d’un site web avec une solution e-commerce, vous êtes déjà prêt pour le grand bain ! Avez-vous une solution de paiement en ligne et une solution adaptée de livraison ?

Pour aller plus loin : les chiffres du Click and Collect

  • Selon une étude de 2019, 1/3 des Français avaient utilisé le service de Click & Collect (achat en ligne et retrait en magasin après un certain laps de temps).
  • Le Click & Collect est un service ordinairement gratuit. Facturer une telle prestation serait malvenu.
  • 70 % des utilisateurs du Click & Collect ont pour habitude de payer directement via leur mobile.
  • En 2018, le C.A. global du Click & Collect représentait une enveloppe totale de 4,5 milliards d’euros. La tendance était vers une augmentation.
  • En moyenne, les entreprises qui ont mis en place un service de Click and Collect ont vu leur CA augmenter de 40 % sur un an.
  • 80 % des clients utilisant le Click and Collect sont satisfaits par ce mode d’achat.

Développez dès que possible une solution de Click & Collect simple ! Cette solution, destinée aux commerces, s’adapte parfaitement en temps de confinements.

Commerces et Confinement : développer le click and collect pendant la crise du COVID 19

Commerces et confinement, étape 4 : s’implanter sur une place de marché

  1. Une place de marché est un lieu virtuel de vente. Pour vous donner un exemple : Amazon est une place de marché. Même si l’outil est décrié en France, vous pouvez tout à fait vous inscrire et vendre directement sur Amazon. Vous pouvez également opter pour Cdiscount, Priceminister, etc.
  2. Certaines municipalités, collectivités locales diverses, sont en train de développer des places de marchés locales. Adressez-vous à vos mairies pour savoir quel est l’état de la situation dans votre commune et si des solutions sont en cours de développement.
  3. Certaines places de marché nationale utilisent un service de géolocalisation. Le but est de valoriser la proximité avec vos clients.

Pour aller plus loin : commerces et confinement, choisir les places de marché ?

  • Amazon est à la fois vendeur et place de marché. Même si Amazon est de plus en plus décrié en France, vous pouvez tout à fait vous inscrire et vendre directement sur Amazon.
  • Plus de 10 000 TPE / PME françaises développent leur vente grâce à Amazon.
  • Près de 23 millions de Français ont commandé au moins une fois sur Amazon en 2019.
  • Facebook propose également un Marketplace. Il est ouvert aux particuliers, mais propose des solutions adaptées aux professionnels.
  • En France en 2020, environ 50 % des entreprises sont présentes sur Facebook via une page dédiée.
  • Toujours en France en juin 2020, on dénombrait 38 millions d’utilisateurs de Facebook.
  • En juin 2020, Facebook comptait 2,7 milliards d’utilisateurs à travers le monde dont 1,7 milliard d’actifs au quotidien.
  • Le marketplace de Facebook est, pour l’heure, davantage utilisé par les particuliers, à l’image du site Le Bon Coin.
  • Vous pouvez également opter pour Cdiscount, Priceminister ou La FNAC, etc. En effet, la plupart des acteurs du web ont développé une solution de Marketplace efficace, dont certains sont spécialisés dans le secteur culturel, d’autres dans le domaine électronique, ou encore dans le secteur de la beauté.

Etape 5 : se faire accompagner par des professionnels pour un accompagnement personnalisé

  1. Le studio Madcats est constitué de 4 professionnels issus du monde digital : 2 développeurs et 2 designers. Jérémy, Alex, Alban et Antoine vous proposent des solutions éthiques et responsables et vous accompagnent efficacement dans votre transition numérique. Site web : https://madcats.fr/
  2. RedAgency est constitué d’un professionnel de l’inbound marketing, de la rédaction et du référencement naturel SEO. Florent vous accompagnera pour la mise en place de solutions marketing globale, dont le but est l’amélioration de votre visibilité. Site web : https://www.redacteur-lyon.com
  3. La synergie entre Madcats et RedAgency est évidente. Ils collaborent ensemble de manière efficace, dans un esprit de confiance mutuelle, depuis début 2020 et s’investissent dans des missions qui leur ressemblent.

Etape 6 : trouver des aides au financement de votre projet de transition numérique

  1. Pour les entreprises de la région Auvergne-Rhone-Alpes : jusque 50 % de l’ensemble du projet pour tout investissement au-delà de 1 000 €, plafonné à 1 500 €.
  2. Pour les aides spécifiques liées au COVID-19.

Contacter votre agence de rédaction web et conseils éditoriaux à Lyon

Mes articles les plus récents

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *