Le métier de rédacteur web nécessite un savoir-faire technique riche et varié. Outre des compétences en écriture, la rédaction web fait appel à des notions liées à l’environnement numérique.

La méthodologie de rédaction web

Dans la majorité des cas, et pour mener à bien sa mission de rédaction web, le rédacteur va  se placer comme un enquêteur. Son terrain d’investigation : les moteurs de recherche.
Il va étudier quels seront les meilleurs mots-clés sur lesquels positionner son client. A ce stade, le rédacteur cherche à lui apporter le plus de trafic possible.

Il aura également à s’intéresser à la concurrence et au vécu de son client sur le web : quelles sont les erreurs faites par les concurrents ? Quels sont leurs points forts ? Ces mêmes questions devront être évoquées pour le donneur d’ordre.
Pas de panique : nul n’est parfait et les erreurs commises dans le passé peuvent souvent être rattrapées.

Quelle est la méthodologie de la rédaction web ? Florent Durand, rédacteur web à Lyon, vous dévoile quelques coulisses

Viendra ensuite le temps de la recherche puis, seulement, l’heure de la rédaction web.

Cette étape de la rédaction peut être longue car elle doit répondre aux besoins précis du client. Attention : elle doit également répondre aux besoins spécifiques de la cible (le fameux persona) !
Un rédacteur n’abordera pas la problématique de la même manière s’il doit écrire un texte commercial ou s’il rédige un article pédagogique ou éducatif pour un blog.

L’analyse des données en rédaction web

Outre ces étapes et pour réaliser au mieux une prestation de rédaction web digne de ce nom, le professionnel pourra s’intéresser aux statistiques de visite de votre site déjà existant.
L’analyse de telles données pourra lui être d’une grande aide. Le client aura dû paramétrer un compte Google Analytics (ou tout outil similaire de son choix) afin de permettre un audit complet ou partiel de l’activité de son site.

Rédaction web : les cas particuliers

Dans certains cas (newsletter, e-mailing), la rédaction web prend une toute autre tournure.

Pour ce type de contenus, l’approche est différente. Le rédacteur s’adresse à une cible qui a décidé de recevoir du contenu sur sa propre messagerie. L’intention n’est plus la même puisque la cible n’est plus la même.