Et si le monde du référencement naturel était sur le point de vivre une petite révolution ? Et si nous nous dirigions tout droit vers la fin du SEO ?

Le SXO -pour Search eXperience Optimization- intègre directement l’expérience utilisateur dans les stratégies initiales du SEO. Comment cela fonctionne-t-il ? Le SEO est-il voué à disparaître ?

Je suis Florent Durand, rédacteur à Lyon. Je vous propose des éléments de réponse au travers de ce premier article introductif.

Comment fonctionne le SEO ?

Nous l’avons vu au travers de mon cours SEO pour débutants. Le SEO s’appuie principalement sur un ensemble de techniques relevant toutes du bon sens :

  • choix et intégration de mots-clés ;
  • travail autour des url ;
  • enrichissement sémantique ;
  • rédaction et optimisation des balises meta title et meta description ;
  • optimisation technique ;
  • optimisation des images ;
  • développement d’une stratégie de maillage interne ;
  • développement d’une stratégie de netlinking, etc.

Comment fonctionne le SXO ?

Le SXO est un nouvel acronyme dans le monde du web. Il désigne l’optimisation de l’expérience de recherche.

Vers la fin du SEO ? Le SXO va-t-il remplacer le SEO ? Réponses par Florent Durand

Ici, l’UX (expérience utilisateur ou User eXperience) est placée au centre de la stratégie d’optimisation. Le but est l’amélioration du taux de conversion des pages du site. En d’autres termes, on attire les visiteurs via le SEO classique mais on les dirige vers une conversion (voire une fidélisation) au travers de l’UX.

Cette approche SXO est adaptée au développement d’une stratégie d’inbound marketing.

SXO : le contenu (définitivement) roi

Avec le SEO, il est nécessaire de maîtriser des critères techniques. Leur but est d’affiner les résultats de recherche. En effet, et pour simplifier : si le contenu n’est pas de bonne qualité mais qu’il respecte les règles de Google, il peut tout de même se propulser dans les premiers résultats du moteur de recherche.

Je le sais : ce n’est plus forcément vrai depuis quelques années déjà.

Avec le SXO, il faut ajouter une surcouche aux règles initiales : celle de la qualité du contenu. On parle évidemment du contenu textuel mais également du contenu du média (images, vidéos, infographies, etc.). De fait, en intégrant l’UX dans la stratégie SEO, il devient indispensable de produire de la qualité.

Par conséquent, le but du SXO est de propulser les sites au contenu de qualité parmi les premiers résultats.

Bill Gates ne disait-il pas déjà au milieu des années 1990 : « Content is king » ?

SXO : la conversion reste la reine

Certes, il est indispensable de générer du contenu de qualité. Toutefois, l’objectif final reste la conversion.
De fait, il est essentiel d’intégrer l’idée de la conversion dès la construction de la page. Il convient même d’intégrer cette vision dans le développement de la stratégie éditoriale.

L’expert UX va devoir s’appuyer sur des améliorations techniques pour :

  • diminuer la vitesse de chargement de chaque page ;
  • fluidifier au maximum la navigation ;
  • créer des buyer’s journey simples ;
  • diminuer le taux de rebond de chaque page ;
  • etc.

L’UX va également devoir également travailler chaque landing page pour éviter de créer un sentiment de frustration chez l’utilisateur. La landing page doit parfaitement remplir son rôle : elle doit rassurer l’utilisateur et elle doit permettre à l’éditeur du site web de récolter les données qui lui seront utiles dans le cadre de sa stratégie inbound.

Vers la fin du SEO, ou non ?

Pour conclure ce premier article au sujet du SXO, je tiens à vous rassurer : non, nous ne nous dirigeons pas tout droit vers la fin du SEO. De mon point de vue, il convient d’avantage de voir l’apparition du SXO comme une nouvelle évolution du SEO.

Pour formuler une réponse très claire : non, nous n’allons pas vers la fin du SEO.

N’oublions pas que, depuis la fin des années 2000, Google déploie lentement une stratégie qui vise à améliorer l’expérience utilisateur. Dès aujourd’hui, il convient d’anticiper l’intégration progressive du SXO comme l’une des composantes du futur du SEO.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *